vendredi, septembre 05, 2008

Suite à la sortie de Chrome (navigateur de Google)

Je voudrais réagir à la suite de la sortie du nouveau navigateur de Google, Chrome, qui est en fait plus qu’un simple navigateur. La lecture d’un titre d’un article du journal Le Monde « Un pas de plus vers le tout Google » avait suscité chez moi un sentiment d’"alerte".

"Alerte" pourquoi ? Pas parce que nos données seraient toutes rassemblées chez un seul acteur du web et qu’il y a là un danger réel pour la protection de nos vies privées comme pourraient penser certains. Mais parce qu’on a, face à nous, un acteur qui domine largement le web et qui augmente chaque jour son influence sur nos vies numériques. Leurs produits sont performants et plaisent à beaucoup (j’en fais partie). De ce fait, nous utilisons de plus en plus leurs services, tous intégrés les uns aux autres.



Mais cette entreprise, sous couvert d’open source, dément vouloir constituer un monopole à la manière de Microsoft avec des licences. Or, ce qui nous lie à Google, c’est la Google way to do à l’utilisation, l’ergonomie Google et l’intégration de toutes les solutions.

Si demain je veux sortir de cette sphère Google, le coût pour moi est important en terme de réapprentissage, je ne sauterais probablement pas le pas. Et je donc resterais « chez » Google.

Microsoft nous imposait son OS à l’achat d’un PC, Google, plus malin, ne force rien mais laisse l’utilisateur (il en va donc de nos responsabilités), peu à peu s’imprégner du standard Google et détient de ce fait un pouvoir sur lui.

Mon message est simple. Il ne faut pas arrêter d'utiliser Google, il faut juste répartir l'influence des grands acteurs du bout de notre souris. La dépendance vis-à-vis d’un seul acteur n’a rien de bon, il s’agit d’un des principes de base de l’économie et de bon sens également. (c'est aussi pourquoi je ne suis pas contre Chrome, mais isolé)



Google Boys, à vos claviers…

2 commentaires:

Dude a dit…

Très bonne analyse Gio.
Mon opinion sur ce sujet n’est que celle d’un simple utilisateur, peu éclairé, de plusieurs applications Google. Sur les conseils avisés de proches beaucoup plus à même de comprendre l’univers Google, j’utilise de plus en plus d’outils fourni par Google. Et il est vrai qu’à chaque fois que j’écris des informations personnelles dans des Google Documents ou que j’utilise le moteur de recherche je me dis qu’effectivement, si quelqu’un à l’autre bout du monde analyse toutes les données qu’il reçoit de ma simple utilisation quotidienne de ces services (extrêmement pratiques) il peut retracer tout mes faits et gestes et donc connaître mes activités, mes idées, ma vie…

Bon ok, je n’ai pas une vie ultra intéressante pour Google mais vu que nous sommes des millions à faire de même, Google dispose là d’une infinité d’information sur tous les utilisateurs, et je ne doute pas qu'ils s'en servent...

Il est également vrai que malgré le coté "open source", Google nous prend tranquillement par la main pour nous emmener là où il veut que l'on aille... en fermant gentillement les portes derrière nous pour ne pas que l'on rebrousse chemin... C'est fait de manière assez subtile, le tout est d'en prendre conscience. Pour info, je n'utiliserai pas Chrome.

Gio a dit…

Que Google dispose de mes infos perso l'a n'est pas le problème du moment que je choisi de ce dont il dispoe en utilisant ou pas les services. (C'est juste un peu chiant d'avoir des pubs "comment sauver son couple quand on écrit à sa copine";-) )
La question sur laquelle on devrait bcp plus se focaliser est: Google est en train d'imposer un standart sur le Net de manière très importante, comment faire pour qu'il ne devienne pas un acteur global, qui ne détienne pas les tenants et les aboutissants de notre vie numérique.
La solution est d'après moi : diversifions nos fournisseurs de services.
Quelqu'un à une autre idée ???
Allez-y lachez vos coms...